Rapports

Etude de l’état des lieux de l’inclusivité des jeunes dans les instances de prise de décision et dans les processus de paix et de sécurité au Burundi

Partout dans le monde, les jeunes représentent une importante composante de la population. Ils sont confrontés à plusieurs défis. Ils vivent des situations spécifiques potentiellement génératrices de conflits graves.

En cas de conflits armés, ils en subissent souvent les effets pervers. Toutefois, les jeunes peuvent jouer un rôle important dans la prévention et le règlement des conflits mais leurs potentialités sont méconnues ou mal connues et souvent insuffisamment valorisées. Ainsi, les jeunes sont faiblement représentés dans les instances de prise de décision.

C’est dans ce contexte que le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté la Résolution 2250 en date du 9 décembre 2015. La Résolution exhorte les Etats membres à : i) faire participer les jeunes dans les instances de prise de décisions et dans les processus de consolidation de la sécurité, ii) protéger les jeunes en cas de conflits armés, iii) prévenir la violence et assurer la cohésion sociale par des activités ad hoc, iv) adopter des partenariats politique, financier, technique et logistique aux fins de s’acquitter des obligations découlant de cette même Résolution, et v) promouvoir le désengagement et la réintégration des jeunes ayant participé dans les conflits armés. Il s’agit des cinq piliers de la Résolution 2250.

Télécharger le Rapport